NOS ARTISTES

VOIR TOUS NOS ARTISTES
THE HERBALISER
BIOGRAPHIE

Alors que les pistons des machines pompaient, recrachant cendres et fumées toxiques dans le paysage sonore, huit silhouettes émergèrent des ténèbres. Leur apparence était celle d’hommes venant de temps aujourd’hui oubliés. Sept troubadours à la dextérité supersonique. Ces agents perturbateurs nous apprirent que le règne des machines devait cesser et qu’ils étaient là pour le démonter pièce par pièce... » C’est le retour de The Herbaliser, les sept seigneurs de la funk chaloupée aux accents hip-hop (ou du hip-hop aux accents funk selon votre point de vue) façon bande-originale. Avec la sortie de leur très attendu septième album sous leur propre label Department-H, les gars sont de retour et frappent fort avec ce qu’ils font le mieux. Quinze morceaux de musique post-hip-hop psychédélique chargés de beats bien lourds. Composé et produit par Jake Wherry et Ollie Teeba, “There We Seven” vous emmène à travers un voyage épique : du dub instable et onduleux de Welcome to Extravagance, à la prise de contrôle éléctronique de Mother Dove, en passant par la flûte maniaque et funky de Take ‘Em On. Figure également des collaborations avec Georges the Poet, relève des artisans du verbe anglais sur A Sad State of Affairs, la chanteuse Hannah Clive sur The Lost Boy et Twin Peaks et Teenburger, les super MC venus de l’autre côté de l’Atlantique. Faîtes donc une pause et évadez-vous de ce monde des machines infectées par l’autotune et régalez-vous de ces délicieux beats qui vous sont apportés par les grands maîtres du son supersonique...